Ostéopathe Bordeaux - Ugo Grandinetti

Ostéopathe Bordeaux
Ugo Grandinetti votre ostéopathe à Bordeaux vous accueille du lundi au samedi à Pey Berland.

Le blocage articulaire

blocage

Comment se bloque-t-on une articulation ?

A chaque instant le corps reçoit des informations des capteurs nerveux situés dans les muscles, les tendons et les capsules articulaires.

Ces informations permettent au cerveau de connaitre la position des articulations et des membres. Vous n’avez pas besoin de regarder votre bras pour savoir l’angle de votre coude.

Parfois lorsque vous faites un mouvement trop brusque ou trop brutal vous mettez en défaut ce système et le cerveau interprète mal l’information.

Le corps a alors un « circuit parallèle » qui ne passe pas par le cerveau et qui a pour but d’empêcher la dislocation de l’articulation. C’est une boucle réflexe qui se passe au niveau de la moelle épinière.

Cette boucle réflexe va protéger l’articulation en la verrouillant grâce au système musculaire. Concrètement les muscles périarticulaires vont se spasmer et restreindre l’articulation.

Malheureusement ce réflexe s’auto entretient et l’articulation va rester verrouillée.

Pourquoi est-ce embêtant ?

Et bien le fait qu’une articulation soit bloquée signifie qu’il y a une perte de mobilité dans la zone. Cette perte de mobilité va être compensée ailleurs par le corps dans le but de garder une mobilité correcte du membre ou du tronc ou de toute autre partie du corps.

Dans un premier temps ces compensations vont être efficaces. Malheureusement le corps va empiler les compensations et il peut arriver un événement qui va casser ce schéma. C’est à ce moment-là que l’articulation peut devenir douloureuse, quand le schéma de compensation va être dépassé.

Que peut faire l’ostéopathe ?

L’ostéopathe va rechercher les articulations et les systèmes verrouillés qui ont été à l’origine de ces schémas compensatoires. Il va traiter ces zones par des techniques particulières qui permettent d’obtenir le réflexe inverse et de relâcher le système musculaire périarticulaire. Une fois la cause de ces compensations levée le corps va adapter automatiquement le reste du schéma.

La douleur devrait alors disparaître.


Auteur

le

Partager